Sortie culturelle à Saumur et Brézé samedi 19 octobre 2019

30 personnes ont participé à cette sortie. Départ de bon matin pour une première visite au cadre noir de Saumur.

Héritier d’un passé militaire prestigieux et s’appuyant sur une culture équestre ancestrale, le Cadre noir perpétue sa mission de formation et de rayonnement de l’Équitation de tradition française.

Lors de notre visite, nous avons pu découvrir le grand manège où s’entraînaient des écuyers, la sellerie et les écuries. Mais aussi les douches pour les chevaux, le solarium, la salle d’automatisation de la nourriture des animaux… et avons aperçu les palefreniers au travail.

L’après-midi, c’était un autre univers qui nous attendait pour une découverte des souterrains d’un château sous un château ! L’existence d’un château sur les terres de Zébré est attestée dès l’an 1063. Nous avons donc mobilisé nos connaissances en histoire.

Doté d’un patrimoine souterrain exceptionnel, composé d’une galerie de forte déclivité et riche de multiples cavités troglodytiques, Brézé invite à découvrir l’existence mystérieuse des premiers seigneurs de Brézé.

Le parcours de visite de plus d’un kilomètre sous terre offre un aperçu du système de défense quasi-paranoïaque imaginé pour se protéger des envahisseurs au Moyen Âge. À neuf mètres de profondeur, des pièces souterraines inattendues ont été creusées il y a plusieurs centaines d’années : écuries, cuisines, puits de lumière. Outre les souterrains, les douves sèches sont impressionnantes de par leur dimension et leur profondeur qui les placent parmi les plus profondes d’Europe. Creusées au XVe siècle et surcreusées au XVIe siècle, elles sont percées de salles étonnantes : une boulangerie souterraine, une magnanerie du XVIIe siècle, une salle des foudres ou encore l’une des plus grandes salles des pressoirs de France.

Le château de Brézé est aujourd’hui un monument privé qui attise la curiosité de plus de 100 000 visiteurs chaque année, propriété du comte et de la comtesse de Colbert. C’est avec beaucoup de plaisir que le groupe a participé à cette découverte.